Odette, patriote de l’année

Un hommage de Louis Trudeau à Odette Sarrasin de Saint-Gabriel, élue patriote de l'année par la Société Saint-Jean_Baptiste le 26 février.

Article paru originalement sur le blogue «Écrire mieux» de Louis Trudeau

thumbnail_Odette[1].jpg
Odette

Le 26 février prochain, notre Odette va recevoir la médaille «Bene Merenti de Patria» qui lui vaudra le titre de Patriote de l’Année. Cet honneur est décerné par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. C’est un hommage bien mérité. Pour moi Odette incarne l’idéal de ce que pourrait être la vie des gens retraités, c’est-à-dire la mobilisation citoyenne. Si l’on pouvait cloner Odette par quelques milliers, l’avenir du Québec serait assuré. Dévouée, organisée, généreuse de son temps, elle sait garder le cap sur l’objectif ; toujours présente, elle ne craint pas de marcher dans les manifestations. Elle est constamment à l’affut de solutions lorsque d’autres seraient tentés de laisser tout tomber. Cet honneur est vraiment bien mérité.

En recevant ce prix prestigieux, notre concitoyenne se retrouve en très bonne compagnie, car, par le passé, ont également reçu ce prix des personnalités tels que Camille Laurin, Jacques Parizeau, Bernard Landry, Jean Duceppe et Fred Pellerin sans oublié mon ami Georges Aubin et son épouse Renée Blanchet.

IMG_8667.JPG
Drapeau des patriotes, 1837-38

En lui décernant ce titre, on a voulu surtout souligner son travail pour combattre l’éventuel passage de l’oléoduc Énergie Est de la compagnie TransCanada Pipe Lines Ltd ; projet qui a rendu l’âme il y a quelque temps. C’est en même temps, sur une victoire citoyenne que l’on fixe les projecteurs ; merci à la Société Saint-Jean-Baptiste. Mais le militantisme d’Odette ne s’arête pas là. Elle est d’abord et avant tout du type bâtisseur. Membre des Amis de l‘Environnement depuis plusieurs années, elle a initié et dirige toujours Le Marché de Solidarité de Brandon qui permet aux producteurs locaux d’offrir leurs récoltes aux gens du pays, favorisant ainsi l’achat de proximité. Elle ne craint pas de s’impliquer dans le quotidien de cet organisme au point même parfois de subir les avatars d’un accident de parcours.

Lorsqu’elle exprime le sens de son engagement, Odette nous rappelle qu’écologie vient du mot grec oikos qui veut dire maison. Ainsi, quand elle s’objecte au passage de l’oléoduc ou encore du forage en profondeur pour la recherche de gaz de schiste, c’est pour protéger notre maison commune qu’elle se bat car il y a «péril en la demeure» selon l’expression consacrée. Cette allégorie m’est personnellement significative car elle me rappelle qu’étant enfant, notre maison était constamment menacée d’être la proie des flammes à cause d’un voisin malfaisant. Alors oui, je comprends très bien la signification de «péril en la demeure.» Je n’ai donc pas eu besoin de longs discours pour me convaincre de la justesse de l’action d’Odette et de me joindre à son mouvement.

Cette allégorie de l’immeuble m’apparait très intéressante. En effet, nous voulons défendre notre maison, mais nous voulons surtout nous construire une demeure dans laquelle il fait bon vivre ; une demeure qui peut compter sur les biens essentiels à la vie : l’air que nous respirons ; l’eau potable ; les biens de la terre.

La vie peut aussi nous apparaître comme la construction de notre maison personnelle par le développement de ce que nous sommes. Nous avons chacun notre personnalité avec ses forces et ses faiblesses en somme ses caractéristiques propres. La NASA, pour permettre une cohabitation constructive entre ses astronautes appelés à vivre intensément durant plusieurs jours dans la promiscuité d’une capsule spatiale, a fait appel à un psychologue pour identifier les divers types de personnalité qui s’expriment particulièrement en situation d’un travail en collaboration. Ce dernier a identifié six types de personnalités différentes. Lorsqu’une personne sait se positionner dans une démarche collective et reconnaître l’apport de tous et chacun pour l’obtention du résultat escompté, c’est qu’il a su se construire son propre édifice à six étages en empruntant des qualités de chacun des types de personnalité.

IMG_0476.JPG
Bâtir sa maison

C’est ainsi que nous pouvons habiter une très spacieuse maison personnelle. Pour y arriver, il n’est pas nécessaire d’aller à la banque se négocier un hypothèque. Nous ajoutons des étages s’appuyant sur les étages inférieurs qui servent de base. Inutile d’aller plus haut si les bases ne sont pas solides. Parfois, il faut repartir par le bas tout en conservant les matériaux qui peuvent servir à la reconstruction. Alors la nouvelle construction peut se réaliser à moindre coût et plus rapidement. Mais attention vouloir aller trop vite risque de donner un produit mal ficelé avec des lacunes. Alors prenons le temps qu’il faut et construisons de façon solide étage par étage, il sera possible de rattraper le temps perdu et de continuer à progresser dans la construction de sa maison si les premières expériences s’avèrent difficiles.

Odette, qui a su bâtir sa propre maison, est une amie en plus d’être une collègue dans diverses interventions en autre en tant que membre du conseil d’administration de Zone Bayonne notre organisme de bassins versants. De plus, j’ai eu l’occasion de cosigner avec elle un article dans L’Action Nationale de février-mars 2015. Cet article s’intitulait : Écrire une page d’histoire à la MRC de D’Autray. Je suis donc particulièrement heureux que l’on reconnaisse l’importance de sa collaboration à la construction de notre maison commune qu’est le Québec.

Louis Trudeau                                                                                                       12 février 2018

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s